Le plan épargne retraite

Qu’est-ce que le PER ?

Le Plan épargne retraite est un produit d’épargne à long terme présentant de nombreux avantages et notamment pour préparer au mieux votre retraite tout en permettant une rentabilité intéressante et une baisse de la fiscalité.

A qui s’adresse le PER ? Ce produit d’épargne est ouvert à toute personne physique majeure qu’il soit salarié ou qu’il exerce une profession libérale, indépendant ou une profession agricole.

Ce PER a été mis en place par la Loi PACTE en octobre 2019, pour simplifier les régimes de retraite. L’État a décidé d’harmoniser les différents dispositifs qui étaient mis en place tels que le PERP, le Madelin ou encore l’Article 83. Le PER comporte aujourd’hui 3 compartiments :

  • Individuel
  • Collectif
  • Catégoriel

Nous nous intéressons particulièrement au PER individuel (PERIN).

La diminution de la fiscalité avec le PER

Ce produit permet de diminuer la fiscalité. En effet, un salarié peut déduire 10% de ses salaires par an dans la limite du plafond à 32 419€ qui correspond au plafond annuel de la sécurité sociale. Sur la dernière page de l’avis d’imposition, se trouvent les plafonds non utilisés des 3 dernières années. Ces derniers peuvent se mutualiser avec ceux du conjoint.

Concernant les travailleurs non-salariés, ils peuvent déduire 10% de leur bénéfice imposable dans la limite de 32 909€. Ce montant peut être majoré de 15% du bénéfice imposable entre 1 et 8 plafonds de la sécurité sociale de l’année N, soit un plafond global de 76 102€. Ils peuvent y verser 4 114€ maximum par an.

Le gain fiscal est calculé comme suivant : versements X tranche marginale d’imposition (11/30/41/45%). Plus la TMI (taux marginal d’imposition) est élevée, plus le gain fiscal est intéressant ! Dès que vous êtes dans la tranche d’imposition à 30%, la mise en place d’un PER sera bénéfique pour vous.

François, salarié, célibataire et sans enfant. Salaire net annuel : 45 000€ avec une tranche marginale d’imposition à 30% ; il paye 5 000€ d’impôts par an.
Il peut investir au maximum 4 500€ sur son PER (45 000 X 10%). Gain fiscal : 4 500 X 10% = 1 350€ d’économie d’impôts.

Le fonctionnement du PER

En principe, l’argent mis sur le PER est bloqué jusqu’au départ à la retraite. Mais, il existe des cas de déblocages anticipés (sauf les prélèvements sociaux sur les intérêts) :

  • Décès du souscripteur ou du conjoint
  • Invalidité
  • Surendettement
  • Expiration des ASSEDIC
  • Liquidation judiciaire
  • Achat de la résidence principale pendant l’exercice de l’activité. Aujourd’hui, les taux de crédit étant historiquement bas, débloquer son PER pour acheter sa résidence principale n’est pas forcément judicieux. En effet, il faut mieux laisser son épargne placée pour la faire fructifier au maximum et emprunter pour acheter son bien.

Les autres avantages du PER

Le gain fiscal procuré par ce produit est hors niche fiscale ; il peut donc se cumuler avec d’autres dispositifs défiscalisant.

Avec notre partenaire, vous pouvez investir jusqu’à 40% d’immobilier dans votre PER ! L’immobilier est la valeur refuge et votre argent sera donc sécurisé. Vous pouvez également choisir de dynamiser votre argent en le plaçant sur des fonds plus volatiles. Le rendement de votre PER pourra être supérieur mais il ne sera pas forcément garanti.

De plus, vous pouvez ouvrir un PER à partir de 500€ et il n’y a aucune obligation d’effectuer des versements mensuels. Nous vous proposons une gestion pilotée équilibrée ; notre partenaire gère entièrement les différentes modalités de votre PER. Les allocations sur lesquelles vous investissez sont comprises entre 2 et 4 sur 7 sur l’échelle de risques et sont donc moins assujetties à la volatilité de la bourse.

Lors du déblocage des fonds, ceux-ci peuvent être récupérés à 100% en rente, 100% en capital ou en fractionné.

  • Pour une sortie en capital, si votre versement a fait l’objet d’une déductibilité à l’entrée, votre capital sera taxé à la tranche marginale de sortie et les intérêts seront taxés au PFU (30%).
  • Pour une sortie en rente viagère, vous serez imposés au barème de l’IR après abattement de 10% plus les prélèvements sociaux (17,2%).

Il y a également une possibilité de transférer l’argent de vos anciens contrats (PERP, Madelin, Article 83) sur votre nouveau PER. Vous pouvez également continuer à faire des versements sur votre PERP ou Madelin jusqu’à leur liquidation.